Le célèbre régime crétois

La première étude du style de vie crétoise remonte à 1948. À l’époque, les nutritionnistes disent qu’une alimentation riche en produits animaux valait mieux. Mais à la surprise des chercheurs, les gens en Crète ont vécu une vie plus saine avec un régime principalement végétarien basé sur les produits de la terre et riche en fruits, légumes et céréales. Les nombreux bienfaits du régime crétois ont été fondées en 1952 par une célèbre étude, dirigée par le chercheur américain Ancel Keys. Cette recherche est toujours utilisée comme référence par les cardiologues aujourd’hui.

Une vie plus longue et plus saine

Dans les années 1950, Ancel Keys avait longtemps soupçonné un lien entre la consommation de graisses saturées, les niveaux élevés de cholestérol et les maladies cardiaques. Il a décidé de comparer les régimes alimentaires et la santé cardiovasculaire en général de personnes dans les Etats-Unis, Finlande, Italie, Japon, les Pays-Bas, Yougoslavie et Grèce (Crète en particulier). L’étude a été réalisée sur 13 000 volontaires et s’étend sur 25 ans. Les résultats sont probants : les crétois étaient les moins susceptibles de mourir d’une maladie cardiaque et six fois moins susceptibles que les finlandais ! En plus de cela, les crétois ont également eu un plus faible taux de cancer et une plus longue espérance de vie.

Alors quelle est le secret des crétois? Les gènes, le climat et le style de vie diffèrent d’un pays à l’autre, et c’est le régime alimentaire (comme d’autres études ont confirmé) qui avait le plus d’impact sur la santé cardiovasculaire. Dans les pays nordiques (Finlande, Pays-Bas et États-Unis), les régimes étaient plus élevées en ce qui concerne la viande et les produits laitiers et plus faible en fruits et légumes frais. Dans les pays du Sud, surtout en Crète, les régimes alimentaires ont été presque entièrement basés sur une grande quantité de légumes, de l’huile d’olive, de noix et de graisses végétales.

Quel est le régime crétois?

Le régime crétois est composé de fruits frais, de légumes, de légumineuses et degrains entiers (surtout le pain) à chaque repas. Vous devriez manger autour de 450g de fruits (équivalent à trois pommes par jour), 200g de légumes (une assiette) et 400g de pain (un petit pain) par jour. Tout est cuisiné à l’huile d’olive avec les saveurs méditerranéennes discontinues de l’ail, l’oignon et les herbes fraîches (menthe, romarin, persil, aneth et basilic).Les Crétois mangent peu de viande – habituellement volailles une fois ou deux fois par semaine. Ils mangent du poisson au moins deux fois par semaine, ainsi que des escargots. Le yaourt et le fromage sont consommés avec modération et les produits laitiers sont généralement issus de lait de chèvre ou de brebis. Le vin est le boisson alcoolisée unique dans le régime crétois.

Le célèbre régime crétois

La première étude du style de vie crétoise remonte à 1948. À l’époque, les nutritionnistes disent qu’une alimentation riche en produits animaux valait mieux. Mais à la surprise des chercheurs, les gens en Crète ont vécu une vie plus saine avec un régime principalement végétarien basé sur les produits de la terre et riche en fruits, légumes et céréales. Les nombreux bienfaits du régime crétois ont été fondées en 1952 par une célèbre étude, dirigée par le chercheur américain Ancel Keys. Cette recherche est toujours utilisée comme référence par les cardiologues aujourd’hui.

Une vie plus longue et plus saine

Dans les années 1950, Ancel Keys avait longtemps soupçonné un lien entre la consommation de graisses saturées, les niveaux élevés de cholestérol et les maladies cardiaques. Il a décidé de comparer les régimes alimentaires et la santé cardiovasculaire en général de personnes dans les Etats-Unis, Finlande, Italie, Japon, les Pays-Bas, Yougoslavie et Grèce (Crète en particulier). L’étude a été réalisée sur 13 000 volontaires et s’étend sur 25 ans. Les résultats sont probants : les crétois étaient les moins susceptibles de mourir d’une maladie cardiaque et six fois moins susceptibles que les finlandais ! En plus de cela, les crétois ont également eu un plus faible taux de cancer et une plus longue espérance de vie.

Alors quelle est le secret des crétois? Les gènes, le climat et le style de vie diffèrent d’un pays à l’autre, et c’est le régime alimentaire (comme d’autres études ont confirmé) qui avait le plus d’impact sur la santé cardiovasculaire. Dans les pays nordiques (Finlande, Pays-Bas et États-Unis), les régimes étaient plus élevées en ce qui concerne la viande et les produits laitiers et plus faible en fruits et légumes frais. Dans les pays du Sud, surtout en Crète, les régimes alimentaires ont été presque entièrement basés sur une grande quantité de légumes, de l’huile d’olive, de noix et de graisses végétales.

Quel est le régime crétois?

Le régime crétois est composé de fruits frais, de légumes, de légumineuses et degrains entiers (surtout le pain) à chaque repas. Vous devriez manger autour de 450g de fruits (équivalent à trois pommes par jour), 200g de légumes (une assiette) et 400g de pain (un petit pain) par jour. Tout est cuisiné à l’huile d’olive avec les saveurs méditerranéennes discontinues de l’ail, l’oignon et les herbes fraîches (menthe, romarin, persil, aneth et basilic).Les Crétois mangent peu de viande – habituellement volailles une fois ou deux fois par semaine. Ils mangent du poisson au moins deux fois par semaine, ainsi que des escargots. Le yaourt et le fromage sont consommés avec modération et les produits laitiers sont généralement issus de lait de chèvre ou de brebis. Le vin est le boisson alcoolisée unique dans le régime crétois.

Pourquoi est-il si sain ?

Des recherches scientifiques récentes ont identifié pourquoi le régime crétois est si sain. Les fruits, les légumes et toutes les herbes contiennent des charges d’antioxydants: les vitamines C et E, la provitamine A (ou bêta-carotène) et les polyphénols. Ceux-ci neutralisent l’excès de radicaux libres dans l’organisme, limitent le stress oxydatif qui peut conduire à des maladies cardiaques (dommages aux artères) ainsi que du cancer (dégénérescence cellulaire). Une étude à grande échelleen Europe, appelé EPIC effectuée sur 522 000 bénévoles, ainsi qu’un rapport par le World Cancer Research Fund, ont eu la conclusion que manger beaucoup de fruits et de légumes vous protégé contre les cancers, les voies respiratoires supérieures et le tube digestif (bouche, larynx, pharynx, oesophage et même l’estomac).

Les fruits et les légumes sont également faibles en sodium et riches en potassium et aident à réguler la tension artérielle. La pression artérielle élevée (hypertension) est un facteur de risque important de maladie cardiaque. Les fruits, les légumes et produits complèts (y compris les pâtes, le riz et la semoule) sont également sources de fibres alimentaires. Les fibres solubles pièges font partie des matières grasses consommées lors d’un repas et abaissent le taux de mauvais cholestérol (LDL) dans le sang, empêchant de blocage des artères. Une alimentation riche en fibres est également pensée pour se protéger contre le cancer de l’intestin. L’huile d’olive est essentiellement composée d’acide oléique, un gras monoinsaturé réputé pour réduire le mauvais cholestérol (LDL) et augmenter le taux de bon cholestérol (HDL) qui nettoie les artères. L’huile vierge produite naturellement sans traitement chimique est aussi concentrée en vitamine E et polyphénols antioxydants. En revanche, la viande et les produits laitiers contiennent de grandes quantités de graisses saturées. Un excès de ce type de graisse augmente le taux de cholestérol LDL.

Enfin, les escargots et les poissons gras comme les sardines et les anchois contiennent des acides gras oméga 3 qui protègent les artères et évitent les problèmes veineuses comme la thrombose grâce à leur effet anti-inflammatoire.

En adoptant le régime crétois

Si vous avez le taux élevé de cholestérol, le régime crétois est une bonne option pour protéger votre santé en général. Manger une cuisine méditerranéenne traditionnelle automatiquement signifie que vous allez suivre les directives officielles sur la nutrition. En un mot, ce sont :

· Plus de fruits, légumes et plats (tous les repas)

· Plus de fruits secs et légumineuses (au moins deux fois par semaine)

· Plus de poisson (deux fois par semaine minimum)

· Moins de viande (deux ou trois fois par semaine en alternance avec le poisson et les œufs)

· Moins de gras saturés (dans les produits d’origine animale) et une variété d’huiles (huiles d’olive, de colza et de noix).

Le régime crétois et cholestérol

Les jeunes crétois qui ont adopté des régimes plus modernes ne sont pas aussi saines que leurs parents et grands-parents, prouvant que le régime alimentaire traditionnel est meilleur pour tous ! Les niveaux de cholestérol et le poids des Crétois ont augmenté, notamment chez les jeunes et dans les groupes socio-économiques plus élevés. Les Crétois s’éloignent progressivement de petits villages vers les villes et abandonnent l’alimentation traditionnelle en faveur d’un régime plus occidentalisée. Entre la fin des années 1960 et le début de ce siècle, les Crétois ont augmenté leur consommation de viande de 150 % et de la graisse provenant de sources autres que l’huile d’olive de 100 %. Ils mangent plus de Fast-Food et ont graduellement réduit leur consommation de fruits et légumes, en limitant leur consommation de fibres alimentaires. La prospérité et l’urbanisation n’a pas nécessairement conduit à une meilleure santé.

Le régime crétois et cholestérol

Les jeunes crétois qui ont adopté des régimes plus modernes ne sont pas aussi saines que leurs parents et grands-parents, prouvant que le régime alimentaire traditionnel est meilleur pour tous ! Les niveaux de cholestérol et le poids des Crétois ont augmenté, notamment chez les jeunes et dans les groupes socio-économiques plus élevés. Les Crétois s’éloignent progressivement de petits villages vers les villes et abandonnent l’alimentation traditionnelle en faveur d’un régime plus occidentalisée. Entre la fin des années 1960 et le début de ce siècle, les Crétois ont augmenté leur consommation de viande de 150 % et de la graisse provenant de sources autres que l’huile d’olive de 100 %. Ils mangent plus de Fast-Food et ont graduellement réduit leur consommation de fruits et légumes, en limitant leur consommation de fibres alimentaires. La prospérité et l’urbanisation n’a pas nécessairement conduit à une meilleure santé.

NOUS CONTACTER

Vous pouvez envoyer des questions, des suggestions, des compliments et les plaintes car il est une question importante pour nous afin que nous puissions continuer à améliorer nos services. Nous votre demande en remplissant le formulaire ci-dessous ou en appelant nos numéros de bureau central:

NOUS CONTACTER

Vous pouvez envoyer des questions, des suggestions, des compliments et les plaintes car il est une question importante pour nous afin que nous puissions continuer à améliorer nos services. Nous votre demande en remplissant le formulaire ci-dessous ou en appelant nos numéros de bureau central: